Savourer un blanc devant le plus grand lac d’Europe

L’automne dernier, entre deux conférences sur le Guatemala en Belgique, j’ai pris l’avion pour Budapest. Fidèle à mon habitude, l’escapade n’avait absolument aucune logique dans mon horaire, mais j’avais promis à Évasion que je leur bricolerais un reportage là-bas. J’avais eu un coup de coeur lors de mon passage en 2015 et j’avais envie de partager mon enthousiasme. Voici quelques mots, quelques photos et le reportage en question.

À partir de la capitale hongroise de Budapest, le train nous mène vers rien de moins que le plus grand lac d’Europe, le Lac Balaton. 77 km de long, 15 km de large… Il y a des millions d’années cet étendu d’eau était en fait une mer intérieure. L’importante activité volcanique a produit des transformations géologiques au fil du temps.  Aujourd’hui, on parle plutôt d’un lac, même si les habitants continuent de l’appeler la mer hongroise.

Sur la rive nord, nous nous retrouvons dans le village de Badacsony dans la fraîcheur d’un automne qui commence à colorer les collines. Les eaux turquoises deviennent le paradis des vacanciers pendant la période estivale et ses anciens volcans font le bonheur des randonneurs. Mais ici, c’est surtout les amateurs de bons vins qui sont servis.

Les vendanges viennent de se terminer et les groupes de touristes ont commencé à déserter les lieux. C’est le meilleur moment pour venir déguster un vin blanc local au sommet du Mont Badacsony. Cette colline verdoyante surplombe le lac avec ses 438 mètres. Chardonnay, sauvignon, pinot gris, muscadet parfumé… Les vins sont très sucrés ou très sec selon les goûts.

L’excellence de la production se cache dans le microclimat de la région et dans ses sols volcaniques. La dégustation ne serait, paraît-il, pas complète sans les saucissons et les fromages locaux. Puis, rien ne nous empêche de prolonger le temps devant cette vue imprenable et de goûter à un cabernet sauvignon hongrois récolté dans la région voisine. Et pourquoi ne pas rapporter un litre en vrac du délicieux nectar pour quelques forints, la monnaie nationale?

À pied ou à vélo

Plusieurs visiteurs choisissent le vélo pour découvrir Badacsony. Quelques coups de pédale et nous nous retrouvons devant un charmant bâtiment de style baroque. C’est un musée qui témoigne de la tradition viticole de la région qui daterait du 11e siècle. On peut y découvrir les anciennes méthodes de vinification. Il n’y a pas si longtemps, on y pressait encore le raisin par le piétinement. Aujourd’hui, les étapes ont changé, il faut faire vite et en grande quantité pour faire compétition avec les pays voisins.

Le vin du lac Balaton est exporté partout à travers le monde, mais il n’y a certainement pas meilleur endroit pour le déguster qu’ici, devant des vignobles à perte de vue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s