La tyrannie du beau

J’entendais quelqu’un se plaindre très récemment que les gens qui voyageaient dans des pays plutôt pauvres ne montraient que le beau côté des choses sur les réseaux sociaux. Plages d’eau turquoise, montagnes luxuriantes, sourires parfaits d’enfants épanouis… Cette personne considérait hypocrite le comportement de ces touristes qui devraient, selon elle, parler davantage des aspects sombres des cultures visitées, comme les graves problèmes d’éducation, les infrastructures négligées ou encore, les difficultés liées au voyage en lui-même. Bref, cette personne se sentait flouée depuis le début des temps par le déferlement incessant de photos de voyage alléchantes cachant en arrière-plan une réalité sociale difficile.

Ces paroles m’ont interpellée. J’irais même jusqu’à dire qu’elles m’ont fâchée. Je m’explique.

J’ai voyagé avec des étudiants au Guatemala au début du mois de juin. Le séjour n’a pas toujours été facile : les conditions de vie dans ce petit pays d’Amérique Centrale sont évidemment bien loin de notre réalité. Même si nous ne nous sommes pas aventurés dans des bidonvilles, nous avons côtoyé une pauvreté toute nouvelle pour la plupart d’entre eux, amenant son lot de défis comme la peur, les petites maladies et les chocs culturels. Les pleurs ont été au rendez-vous plus d’une fois, je peux vous l’assurer.

Malgré tout, ce sont leurs plus belles images de paysages et de gens qui se sont retrouvées sur leur profil Instagram. De belles descriptions, à l’infinitif, agrémentaient les photos : Vouloir passer ma vie ici! / Avoir cette vue magnifique au réveil! / Croiser des gens extraordinaires! / Etc. Je peux arrêter mon énumération ici. Je pense que vous avez compris l’esprit.

La réalité n’était évidemment pas toujours aussi rose. Or, je ne les juge pas de ne pas avoir étalé leur désarroi sporadique sur les réseaux. Au contraire, je suis plutôt contente qu’ils aient réussi à voir du beau même dans ce qui pouvait parfois ressembler à un chaos.

Pourquoi? D’abord, parce que je sais qu’ils sauront raconter leur expérience au retour aux gens qui les côtoient et aussi parce que je suis convaincue qu’à l’intérieur d’eux, il reste cette prise de conscience toute simple, mais complexe à la fois : Loin de ma ville, de ma province, de mon pays, une toute autre réalité existe avec ses beaux et ses mauvais côtés. Point.

Cette expérience précieuse pour ces jeunes finissants du cégep leur aura aussi donné plus de substance, d’expériences de vie et d’ouverture sur les autres. Rien ne les oblige d’en faire un statut Facebook. Ils le portent en eux et pourront toute leur vie en faire profiter des gens qui souhaitent discuter de leur expérience.

Le beau pousse le laid

J’ai réalisé des films sur l’Inde, le Maroc et le Guatemala, puis j’en termine un sur la ville de Mexico. Dans mes films, il y a une trame sociale, mais je souhaite également montrer au public les paysages majestueux des pays visités et la gentillesse des peuples. Certains pays ont connu des conflits armés qui ont fait fuir le tourisme pendant plusieurs années. Le Guatemala en est un bon exemple.

Le Mexique, même s’il est demeuré un champion du tout-inclus, fait encore craindre le pire à certains voyageurs qui ne vont pas se risquer à mettre le pied en dehors de leur paradis fabriqué par peur de tomber sur un violent narcotrafiquant. Il faut que cette image cesse.

Je ne joue toutefois pas à l’autruche : mon nouveau film s’appelle Mexico, l’imparfaite et ce n’est pas pour rien. Je pense qu’il faut demeurer rigoureux, tout en sachant donner envie aux gens de connaître davantage un lieu.

Je considère que plusieurs pays (et surtout leur peuple) ont besoin que ces images magnifiques circulent abondamment pour que le tourisme ne délaisse pas ces territoires dont la réputation a été ternie depuis trop longtemps.

Bref, voyagez tout en demeurant critique des pays que vous visitez, mais donnez-nous encore du beau en photo. Ça fait du bien et nous donne envie de nous ouvrir à ce que la planète nous propose…au-delà de ce que l’actualité nous montre.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. France de Chevigny dit :

    Superbe Julie.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s